Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche

 
 
Le centre
 

 
Dans la même rubrique

Pranayama
Kriyas - techniques
Kriyas - Tableau récapitulatif
Qu’est-ce que le Hatha Yoga ?
Samanu Pranayama
Les Asanas, la légende
Les six obstacles à la pratique
Les 3 Bandhas
La colonne vertébrale, l’axe essentiel .
Les Mudras
Anuloma Viloma
L’étude d’une flexion, Paschimottanasana.
Synthèse sur les Textes importants du Hatha Yoga
Sri Satchidananda Yogi de Madras - Pranayama Bastrika doux
De belles photos de nos pratiquants
L’Oeil du Maître -Tratak solaire et Darpana Mudra
Photos de variations de postures de Jaya et ses élèves
Les ASANAS...la joie du corps...
Vidéo - BKS IYENGAR parle du Yoga

 

 

CENTRE JAYA

 
L’étude d’une inversion, Sarvangasana


 

 

SARVANGASANA

GENERALITES

LA CHANDELLE
dite posture
sur les épaules

Etymologie :
Sarva : tout
Anga : corps
Sarvangasana :
tout le corps

Effets physiologiques :

Sarvangasana stimule la thyroïde, équilibre le système glandulaire, nerveux, digestif, et circulatoire. L' afflux sanguin étant activé vers le cerveau, cette posture crée un rafraîchissement cérébral. Véritable traitement contre la constipation, les hémorroïdes, elle favorise le retour veineux et soulage les jambes lourdes. Elle crée l'équilibre pondéral et embellit la silhouette. Elle fortifie la nuque (si elle est bien pratiquée). Elle aide à soigner le diabète et la leucorrhée. Elle tonifie l'abdomen, les organes génitaux et la colonne vertébrale. Stimulante en début de journée, elle est apaisante en fin. Elle a un grand pouvoir pour améliorer les facultés mentales (mémoire, concentration).

Effets spirituels :

Pratiquée régulièrement avec des temps conséquents, elle active les chakras du crâne. Elle développe la mémoire "très "ancienne, et les facultés de conscience supérieure. En effet, en raison de l'inversion du corps, la conscience s'écoule dans le corps, et n'est pas gaspillée comme elle l'est habituellement par les organes des sens. C'est une des trois postures royales du Hatha-Yoga.

Effets psychologiques :

L'inversion du corps n'étant pas une position habituelle, cette posture demande un sens de l'équilibre. Voir le monde la tête en bas peut créer une inquiétude, qui une fois maîtrisée, donnera plus de confiance en soi et la nécessité de lâcher-prise dans une situation d'inconfort apparent. C'est une posture qui implique d'infléchir la volonté. Prendre cette position inhabituelle du corps peut nous amener à réfléchir à ce nouvel inconfort, à cette notion d'impermanence de notre sécurité quotidienne. Elle nous oblige à plus de vigilance mentale, mais aussi, si elle est bien maîtrisée, à nous entraîner à être prêt pour «l'extra-ordinaire». Cette faculté révélée dans la posture peut devenir une faculté d'adaptation dans la vie courante. C'est aussi s'affranchir de la nature instable de l'air et le fixer dans un état d'équilibre. Cela rendra considérablement le corps plus léger et un mental souple. Les épaules et nos trapèzes sont les lieux des tensions habituelles. Nos trapèzes sont très souvent en position haute et contracturés. Le poids de la posture sur eux peut nous faire prendre conscience de cette attitude permanente de tension. Paradoxalement, la posture nécessite de les lâcher, pour mieux s'établir dans une stabilité agréable. Là est un des buts de l'asana.

Prise de la posture :   Les outils:

  • Installez vos couvertures proprement sur votre tapis.
  • Une à deux couvertures correctement pliées en deux.
  • Allongé sur le dos, mettez les épaules au bord de la couverture, la tête sur le sol, et la nuque libre. (on doit pouvoir passer la largeur d'un doigt entre le sol et la nuque.)
  • les deux jambes ensembles, sur une inspiration, pliez les genoux et montez le bassin.
  • Portez vos mains vers les épaules, en resserrant bien les coudes, tendez sans tension vos jambes ensembles vers le plafond.
  • Libérez la nuque.
  • Pression du menton sur la gorge.
  • Les avancés montent dans la posture les jambes tendues.
  • Ne jamais tourner la tête sur le côté une fois en position

     

    Utilisation :

  • Si vous avez des étirements trop grands sur les muscles" long du cou", rajoutez une couverture.
  • Utiliser le bord rond et propre de votre couverture, au bord des épaules, les épaules à 1 cm à l'intérieur de la couverture, car le corps se déplace en arrière lorsqu'il se soulève. Cela afin de pouvoir garder les épaules sur la couverture et la nuque libre.
  • Par temps chaud, recouvrez votre couverture par votre serviette de travail.
  • TRAVAIL DANS LA POSTURE

    Respiration : respiration abdominale
    Bandha : non
    Mudras : non
    lieu de votre concentration : vishudda Chakra (but spirituel)
    thyroïde et souffle (but physique)
    bija mantra : Ham (répétition mentale)
    temps : débutants: commencer par quelques secondes en augmentant chaque jour

     
     
     
     
     
     
     
    Contre indication :

    Cette posture ne doit pas être faite en cas :

  • de forte migraine,
  • de problèmes d'hypertension,
  • de problèmes cardiaques,
  • d'hyperthyroïdie, d 'infection des voies ORL,
  • lors des menstruations,
  • lors d'hernie hiatale,
  • problèmes d'estomac,
  • d'aérophagie.


  •  
     
     
     
     

     

    Ce qu'il ne faut pas faire :

     


    "L'attitude inversée. Il existe un moyen merveilleux d'empêcher le nectar de tomber dans l'ouverture du soleil. Cela s'obtient en suivant les instructions du guru et non pas en lisant des centaines de Shastras (traités)".
    Hatha-yoga Pradipika chapitre 3 verset 78
    .

    ++++

     

    SARVANGASANA

    L'ANALYSE ANATOMIQUE

     

    C'est une posture d'équilibre qui demande une bonne tonicité musculaire,en particulier des muscles "briques" dits de posture (muscles profonds dorsaux, fessiers, abdominaux...) pour faire face à l'inversion de la pesanteur.

     

    Problèmes inhérents à cette posture

    1- C'est une posture sur les épaules et non pas sur la nuque
    2- Elle fait intervenir la recherche du centre de gravité
    3- Elle nécessite de la force dans les bras et les poignets
    4- Elle sera plus difficile avec un corps ayant des problèmes de poids

    Reflexion commune Jaya et Claire Lise Cotté Garneau

    Que nous dit l'ostéopathe

     

    Sarvangasana repose sur la charnière C7-D1 : risque d'inversion de courbure

     

     

     

     

    Un spasme des muscles antèrieurs du cou (long du cou, muscles profonds) peut pousser C3 et les autres vertèbres vers l'arrière et il n'y a plus de lordose physiologique.

     

     

     

     

     

     

    L'appui idéal

     

    En effet, si Sarvangasana est tenue régulièrement en extension totale de la nuque, avec un poids du corps réparti plus sur les cervicales que sur les épaules et les coudes, alors il y aura risque rapide de problèmes cervicaux, et d'inversion de courbure cervicale à moyen terme. Solution selon BKS IYengar : l'utilisation d'une couverture pliée à positionner sous les épaules de façon à libérer les cervicales.

     

    Le problème de douleur dans les reins ou le dos pendant la posture

    Cette posture d'équilibre nécessite une recherche de l'aplomb en faisant intervenir un dos et des abdominaux toniques. Quelquefois, cette posture occasionne des douleurs lombaires durant sa tenue. Les personnes qui ont mal aux reins dans la posture, peuvent être rassurées ; ce sont que très rarement des problèmes de disques vertébraux (sauf si pathologies déjà connues) mais plutôt des problèmes viscéraux et ou ligamentaires, soit des organes vides (entrailles, intestins, estomacs), soit des organes pleins (reins, foie, etc.).

    En effet, le DIV n'est réellement en danger que lorsque la personne est dans une position de flexion lombaire, penchée en avant, donc debout et qu'elle fournit un effort. Or dans la chandelle, il n' y a que le poids des jambes qui pèse, et encore ,si elles sont bien alignées dans la ligne de gravité du corps, elles deviennent légères. Il n' y a donc aucun problème de DIV dans cette posture, au contraire, l'inversion du corps soulage l'éventuelle tension des ligaments internes. Si on a des douleurs lombaires durant la posture, ce sont plus fréquemment des douleurs viscérales projetées. Les organes dans le ventre sont attachés par des ligaments aux parois internes ou entre eux. Du fait de la sédentarité, il arrive fréquemment que ces ligaments se fibrosent et l'inversion du corps provoque l'étirement de cette fibrose. Cela va bien dans le bon sens d'une correction mais peut provoquer des douleurs car ces ligaments sont innervés. Cela rend donc cette posture très bénéfique pour aider le fonctionnement visceral (constipation, ptose "descente d'organe", soulage le retour veineux...)

     

    Pour pouvoir tenir cette posture droite

     

    Il faut resserrer les coudes de la largeur des épaules. Autrement dit ouvrir les épaules. L'on peut s'entraîner à cela en mettant une corde dans les coudes et en la resserrant de la largeur des épaules. A ne pas garder trop longtemps sinon problème de circulation (voir outil).Quant aux mains, elles doivent tenir fermement les flancs à la hauteur de la pointe de l'omoplate et non la taille (sinon nous entrons dans une 1/2 chandelle (voir ce qu'il ne faut pas faire) ou dans la variation d'une autre posture inversée (voir viparita karani)

    Les effets bénéfiques de Sarvangasana. Les personnes qui ont une tenue dite effondrée ("avachie") avec un ventre en avant et une cage thoracique fermée ont à cause de cette tenue du mal à "aimanter" leurs organes au diaphragme et sont sujettes aux ptoses et aux difficultés respiratoires. Cette posture les aidant à rétablir les pressions physiologiques leur permet en fortifiant le diaphragme de soulager leurs "poids".

     

    Le problème du poids

     

    Un des bienfaits de cette posture est l'équilibre pondéral qu'elle crée avec une pratique assidue. Alors ne vous découragez pas . Le poids peut poser des problèmes effectivement lors de la prise de la posture si déficit il y a des abdominaux. En effet, certains rencontrent une impossibilité à monter dans la posture. Cela arrive aussi à des personnes bien plus minces mais non toniques. Si tel est le cas, utiliser un mur d'appui pour vous aider à monter (voir outils et utilisation).

    Les femmes enceintes (cette posture peut-être pratiquée jusqu'au troisième mois sans problèmes) pour des personnes peu entraînées. La poursuite de sa pratique dépendra de la grosseur du ventre (qui risque de bloquer le diaphragme et donc de bloquer le souffle), mais surtout de votre agilité. Si vous êtes une pratiquante de yoga aguerrie, vous pouvez la pratiquer tant que vous êtes à l'aise.

    Laurence à huit mois

     

    Notre amie Claire Lise Cotté-Garneau Osthéopathe à Saint Paul - Ile de La Réunion

    ++++

     

               SARVANGASANA           

    LA SYMBOLIQUE

     

    "Sarvangasana est la mère de tous les Asanas"
    BKS Iyengar

     

    Harmonie :

    Réorientation des énergies vers les chakras supérieurs

     

    LE CHAKRA VISHUDDHI

    Le Chakra Vishuddhi peut être éveillé grâce aux techniques de Jalandhara bandha, Vipareeta Karani, Sarvangasana et Ujjayi pranayama.

    Vishuddhi représente la zone de la conscience de l'équilibre supérieur.

    Symbole de pureté, il est le centre de purification des fonctions psychosomatiques.

     

    Elle tend à faire régner l'harmonie et la joie dans le corps. C'est une panacée pour la plupart des troubles courants. Cette asana exprime l'équilibre parfait du corps, la paix de l'esprit et la spiritualité de l'âme réalisée dans le corps.

    Lorsque la région du nombril est au-dessus et le palais au-dessous, le "soleil" se trouve au-dessus et la lune au-dessous. La lune représente le BINDU, mais aussi la conscience. Le Soleil représente MANIPURA CHAKRA mais aussi le PRÂNA dans le corps. La Conscience et le Prâna s'écoulent donc plus vite vers le cerveau.

    Habituellement, la force de gravitation attire spontanément tous les liquides du corps vers la partie inférieure. En inversant le corps, tous les fluides refluent vers la tête. Cette posture permet de réorienter les énergies des chakras inférieurs vers les chakras supérieurs.

     

    Energétique :

    Selon le Yoga Védanta, les 5 prânas jouent un rôle important dans les postures. Sarvangasana active ces cinq prânas, ces cinq airs vitaux et contrôlent ainsi tous les organes de l'action.

    L'inversion du corps renverse la polarité du champ électromagnétique créée à l'intérieur du corps en position debout habituelle.

    Le champ d'énergie généré par l'activité électrique du cerveau est intégré au champ électromagnétique de la terre et ceci a une influence revitalisante pour l'aura humaine.

     

    Connaissance :

    La tradition soutient que la pratique de l'Asana permet d'acquérir la connaissance des trois dimensions. La Nature de ces trois sphères commencent déjà par l'appréhension spatiale de la géométrie du corps. Elle peut donc être : physique, mentale et spirituelle : grossière, subtile et causale.

    Quoiqu'il en soit, l'action des asanas travaille au niveau des Koshas. Si l'asana est avant tout une expérience physique (sthula sharira), elle touchera donc la gaine physique, mais aussi prânique et mentale.

     

    Get Adobe Flash player
     
     
    FORUM DE L'ARTICLE

    • L’étude d’une inversion, Sarvangasana
      14 janvier 2009, par Chrystel (Paris)

      Un grand merci à vous, Jaya, et à votre ostéopathe pour les 2 fiches postures tout à fait remarquables et aussi pour le site en lui-même. Tout est d’une grande justesse, je m’y réfère très souvent et parfois j’ai juste envie de prendre l’avion pour La Réunion et venir m’installer chez vous ! Je profite de ce début d’année pour vous adresser mes meilleurs voeux de lumière et de sérénité pour l’année 2009. Bonne continuation dans vos recherches et merci encore pour tout ce que vous partagez. Amitiés.


     
     
    Articles connexes :

    Posturales
      Le corps, ce grand mystique !
      Bibliographie pour les aspirants en hatha-yoga
    Mantras
      Mantras pour Surya Namaskar
      Le Rite Védique
      Om Guru Brahma
      Qu’est ce qu’un mantra ?
      They say that Hamsa, ...
      La mère des Vedas
      L’impact du sacré
      Sri Suryastakam
      Le don de la Déesse
     
    Chakras
      Les Yantras des Tattwa
      Les Chakras niv1, leur localisation et leur signification
      Les Chakras niv2, les yantras complexes
      Les Chakras niv1 les Véhicules et récapitulatif
      Le processus du devenir
      THE VEHICLES OF CHAKRAS AND SUMMARY 1st LEVEL
      Pratibha, la "faculté Illuminante"
      Le coeur du yogi
      VOEUX de JAYA 2010
      CHAKRAS 1st level, Their location and their meaning
     


    Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche



    Copyright © CENTRE JAYA 2017
    Réalisé avec SPIP
    Centre Jaya 6 place de la liberté 97490 Sainte Clotilde
    téléphone : 0262 73 04 00

    facebook