Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche

 
 
Le centre
 

 
Dans la même rubrique

La paix intérieure
Karma Yoga
Les premières étapes de Dhyana
La concentration
La conscience des strates
La pratique et les blocages - les Trois granthis (noeuds)
Dhriti , la patience ...
Trois catégories d’hommes ...
Les observances Morales ...
Spirituel ou religieux ?
Que sera demain ?
L’éveil de nos capacités latentes
L’ acceptation de Soi
"L’Oreille suprême"
L’Alchimie Intérieure
Le Délicat passage
Guide spirituel et aspirant
Non Réagir et Connaître !
Savoir, Silence et tranquillité de la vision...
Qu’est-ce que le Tanstrime ?
Le corps, ce grand mystique !
Pratique, Etude et Lâcher prise
Les nourritures physiques et mentales
Les pensées obstacles
Le Darshan, vision profonde et point de vue philosophique
"Le château de l’âme"
Méditations et Pouvoirs
Pratibha, la "faculté Illuminante"
Un mental rapide...
La Conscience spirituelle
Puissance vitale, Essence éternelle
Il est grand temps de lancer...
Deux choses à la fois...
Sri Kundalini...l’incandescente....
Le Feu Sacrificiel....
Le Nectar de l’Immortalité..
Sur le chemin de l’illumination..
Chrysalide
L’attente secrète...
"Les Hamsa, dit-on..."
Absolu et Conscience, le petit scarabée...
Fenêtre sur le Védanta
Fenêtre sur le Raja Yoga
Fenêtre sur le Hatha Yoga
"Le Sommet du Sommet"
A quoi rêvent-ils ?
Le coeur du yogi
Lumière et tradition ...le Dīpāvalī
La pratique du Ravissement
Le Yoga et la flèche du temps...
Le Libre Amour
Clés et transcendance
La maturité spirituelle
Vidéo : Jaya Yogacharya parle de Sri Sri Sri Satchidananda Yogi de Madras en présence du maître
Le subtil chemin
"Être sans âge"
Sommeil et Béatitude
Le mystère de la volonté
"Le monde est mon sentiment"
La peur de vivre
L’envol de Patamga
Le Fascinateur
L’état de confiance
L’opinion d’autrui
L’oeil de la Clairvoyance
"Tout a son heure et sa place désignée..."
Mâha Kâla, le temps transcendant
"Le souci de soi"
" Voir "
Le fil de Brahman
Êtes-vous prêt ?
C’est par là !
Savoir ou Sagesse ?
L’aptitude
L’impact du sacré
Le Rite Védique
Grandir
La liberté intérieure
Mille ans d’avance
Le Yoga de l’Inconcevable
La Belle des trois cités
Le processus du devenir
Le Nava Chakra : l’élaboration
Para Vâch, la parole sacrée
La Triplicité Fondamentale
Ambika, l’incompréhensible
Le souci authentique
Bindu, le point de transcendance
"L’irremplaçable espoir"
"Quel chercheur êtes-vous ?"
" Changez ! "
Le défi de Vérité
Les lois spirituelles - " le chemin "
Les Lois spirituelles - " la caravane "
Les Lois spirituelles - " le bivouac "
Les lois spirituelles - " le Lieu Saint "
Le langage des dieux
Paśyantī, le son de la pensée
L’art du pas
Le Silence
Les Certitudes
Mémoire et langage
Les mots éternels
Le chant mystique
Le Gāyatrī mantra
La mère des Vedas
Le don de la Déesse
Le carré magique
L’Oṃkāra ओंकार
Mensonge ou Vérité ?
Urgence
L’auto révélé
"Si loin, si près"
Le pañcākṣara
" Je suis l’Océan "

 

 

CENTRE JAYA

 
L’intuition silencieuse


 



L’intuition silencieuse

Conférence du vend 19 dec 2014 donnée par Jaya Yogacharya en cours de méditation


JPEG - 21.6 ko
Delacroix-autoportrait

Nous voilà au terme de l’année et nous sommes là, fidèles et réunis en quête
de nouvelles pensées, de nouvelles réflexions, de nouvelles sensations et de nouvelles pratiques.
Nous pourrons toujours indéfiniment acquérir et découvrir de nouvelles choses extérieures et notre regard sur ces choses sera toujours actif. Nous aurons l’impression d’avancer. Et pourtant, avançons nous vraiment ainsi ?
Lorsque vous abordez les gens et les choses de façon routinière, vous le faites avec une vision éculée. A l’intérieur de votre maison par exemple, vous connaissez l’espace et ses objets par cœur, et lorsque vous rentrez chez vous, vous vivez mécaniquement, inconsciemment. Sauf si la clé n’entre plus dans la serrure ! Alors là, tout ne fait qu’un tour et pris entre l’énervement, l’inquiétude ou l’abattement, votre regard de la situation change.
La vie est un courant, un mouvement et rien ne reste jamais identique. Aucun lever de soleil n’est le même, aucun mudra solaire fait en son honneur ne sera fait de la même façon, aucune méditation de l’aube ne sera la même.
De même, aucune poignée de main ne sera la même, aucun proche ne sera le même, aucune situation apparemment identique ne sera la même. Mais votre regard, lui, ne sait pas voir cela. Vous n’utilisez pas tout le potentiel de votre conscience lorsque vous utilisez vos yeux et votre regard vieillit et s’éteint sur le monde sans que vous vous en aperceviez.
Enfant, tout nous captivait ! La coccinelle, la fleur, la sensitive, le chat.
Aujourd’hui, vous ne quitteriez pas votre chaise même si le divin se présentait à vous ! Vous savez tant de choses sur lui !

En cultivant le regard sur les choses, vous développez la perception de l’instant présent et vous vous débarrassez ainsi des vieilles choses, des vieilles pensées, de vieux jugements que vous portez sur les autres.
De la même façon que vous changez, l’autre change aussi.
Nous ignorons tout du centre intime de l’autre et croire que nous seul changeons est une erreur.

Dans votre propre ville, tout change. Ne vous sentez pas mis hors de vos repères, parce que tout change malgré vous. Au contraire, regardez votre entourage avec l’œil d’un étranger bien veillant qui a tout à découvrir encore.
Rien, ni personne, n’est jamais totalement connu, et ce qui vous semble vieux ou cerné chez l’autre est sujet à changement.


N’enfermez pas l’autre de vos vieilles perceptions, alors vous pourrez voir sa réelle dimension. Nous aimerions bien souvent que l’autre porte sur nous un regard d’envergure capable de percevoir nos qualités, nos bonnes actions, ce qu’il y a de plus noble et de plus innocent en nous.
Mais sommes nous capables du même regard sur lui ?
Et quelles sont les traces de nos anciens comportements que nous avons laissées dans son mental ?

Le yogi doit purifier le regard et non l’éteindre sous le poids de l’expérience et du nombre de choses vues.
Avant d’activer l’énergie de l’ajna chakra dit le troisième œil et avant de réorienter vers ce seul endroit l’énergie de ses deux yeux, il doit purifier son regard.
Il doit comprendre et maîtriser l’énergie qui voit, celle des yeux physiques.

Dans « Voir  » de Castaneda, le sorcier Yaqui Don Juan, initie par les psilocybines ou le peyolt (champignons hallucinogènes), son protégé afin que ce dernier apprenne à Voir.
Ce dernier va ainsi faire l’expérience de vision sous drogue et voir le gardien de l’autre monde, à savoir un moustique près de son nez comme un animal de trente mètres de haut. En percevant tous ses détails, de ses poils sur les pattes à sa morsure devenue extrêmement douloureuse, le nouvel initié rentre dans le monde des esprits, où sa force mentale et la maîtrise de son corps seront mis à dure épreuve. Bien sur, le gardien est en fait un principe bien plus subtil.

Cette démarche initiatique, qui reste une expérience transcendantale, relève plus du chamanisme. Le yoga, quant à lui, n’utilise pas de substitut pour aiguiser la perception et la rendre merveilleuse.
Le yogi le fait par l’acuité de sa concentration intérieure. Pour lui, le merveilleux est dans l’art de voir le réel avec un regard serein et conscient, tout en aiguisant les outils donnés par la vie, tels que l’intelligence du corps, les organes des sens, et l’intuition spirituelle.
Nous n’avons de cesse de développer par notre système éducatif, l’acquisition de connaissances par le mécanisme intellectuel et le raisonnement. Les sages vous diront que le savoir est parfois un poison.

Plus un homme est instruit, nous dit Rajneesh, moins il lui est possible d’appréhender le tout, car il ne sait plus regarder avec étonnement et émerveillement. Il ne sait plus regarder sans préjugés, sans idées préconçues.
L’enfant à la qualité de la non connaissance, de l’innocence. Il regarde les choses avec un regard clair. Il parvient à saisir ce qui Est, à connaître la vérité immédiate des choses.
Il y a trois sortes d’instruments de connaissance.
Le premier est l’instinct.
Bien qu’instrument inférieur de la connaissance associé à l’inconscient, il n’en reste pas moins un outil fabuleux pour le corps humain qui le pratique depuis des milliers d’années. Il vous fait faire des choses, même contre votre volonté. Il sait vous maintenir en vie, faire cligner vos paupières, vous faire dormir, manger, courir, reproduire, etc.
Il sait parce qu’il est ancien.
L’intellect est le deuxième instrument, qui vous élève au-dessus de l’animalité. Il fait partie de votre mental conscient. Développé de plus en plus dans nos sociétés contemporaines, sans toutefois être utilisé à plus de 20 % chez l’homme moyen, il est l’outil qui argumente et veut en imposer à l’instinct en réfrénant souvent votre vraie nature. Mais l’inconscient étant souvent plus puissant, il peut surgir et démonter toute votre volonté logique. Trop réprimé, votre instinct, ne serait-ce que sexuel, peut faire des dégâts. Libre intérieurement, il rejoint ce qu’il y a de plus intelligent en vous.
Mais l’intellect étant plus jeune de par nature, est imparfait et empêtré dans ses raisonnements. Or il s’agit de connaître la réalité et le sens de la vie.
L’humanité de nos jours doit relever le défi de son propre destin.
Est-ce que le mental conscient humain est adapté à son propre développement technologique et scientifique ?
La science met chaque jour de plus en plus de pouvoir entre les mains d’un homme immature spirituellement. L’existence est devenue trépidante et l’homme cherche frénétiquement la sécurité et le sens de la vie dans un monde dangereux.
La puissance du yoga est d’être un système pratique donné à chaque individu pour amorcer un changement intelligent et efficace pour sauver sa peau en sauvant sa vie intérieure. Ce qui est alarmant à mes yeux, en tant que guide spirituel depuis de longues années, c’est que je commence à voir des pratiquants être rattrapés par des "burnout". Plus la société change vite et se dégrade, plus la vigilance spirituelle est nécessaire. Dans le marché du bien-être, beaucoup de pratiques sont inefficaces et sont de l’esbroufe aux mains d’apprentis, et les dégâts sont majeurs.

Quelle lourde tâche est de vous guider dans cette jungle.
Avoir un "mental conscient" clair et ayant l’arme du discernement est la panoplie de survie.

L’instinct anime donc le centre de l’inconscient tandis qu’au centre du conscient, se trouve l’intellect. L’intuition est le troisième instrument de la connaissance et se trouve au centre de la super-conscience pour Rajneesh ou supra-conscience pour Aurobindo.
Qu’est-ce que l’intuition ?
Elle est semblable et opposée à la fois à l’instinct. L’instinct est au pouvoir de la nature et de la nature inconsciente, et l’intuition est entre les mains de l’univers supra-conscient.
Elle semble ressembler à l’intellect parce qu’elle est intelligence, mais les sages ne reconnaissent pas l’intellect comme intelligent.
L’intuition n’est pas intellectuelle, elle est pure intelligence. L’intellect est méthodologique. « L’intuition fonctionne par saut quantique » , nous dit Osho.
Elle voit tout simplement. Elle a des yeux pour voir.
Un être d’intuition verra s’il y a de l’amour en vous ou non, si vous êtes en confiance, s’il y a le doute et la crainte en vous. Lorsque votre inconscient se nettoie et que votre intellect se tait, alors l’énergie subtile peut vous envahir et ouvre les portes de cette perception subtile. Il ne s’agit pas de la perception naïve du benêt.
Il s’agit de la perception des réalités.
Cette perception se fait par le retrait de l’énergie ordinaire du regard ordinaire et inconscient que l’on porte sur le monde, en la réorientant vers le mental superconscient via l’œil divin, au centre de vos sourcils. Mais il est inutile de vous donner des migraines et ressembler à Raspoutine.
Soyez détendu et conscient.
Respirez par vos yeux.
Entrainez-vous par la douceur. Quelqu’un arrive ? Embrassez la personne d’un seul regard. Ne regardez pas ses détails, ses chaussures, ses cheveux, ses bijoux…
Percevez l’autre dans sa totalité, et là, vous serez conscient du Soi, de votre Soi, du Soi de l’autre.
La vision pénétrante arrive lorsque la pensée disparaît. C’est un espace dans lequel la vérité apparaît.
C’est un espace-temps où vous n’allez nulle part, n’avez aucune tension de devoir faire, sans désir, juste être une présence, mais quelle présence !!!
Une présence qui permet à ce qui Est de frapper, de vibrer à votre propre porte, qui ouvre tous les possibles.
La conscience cosmique s’étend dans tout l’univers et imprègne tout. La conscience humaine est limitée au corps et à son environnement. Il est donc nécessaire d’élargir sa conscience individuelle. La pratique du yoga, du kriya magnétise puissamment le corps, nourrit vos cellules de luminosité impérissable, mais elle prépare surtout en vous les portes de l’éveil.
Chaque fin d’année, je perçois la montée des bruits de fond de notre société festive.

JPEG - 25 ko
Antonello-portrait d’homme

Chaque année, ce bruit étouffe de plus en plus le bruit de fond de l’univers.
Alors, mes chers amis, faites la fête ! Soyez généreux avec l’autre, libérez-vous de vos propres interdits, de vos vieux jugements, mais n’oubliez pas non plus de garder au fond de vous l’état de tranquillité, de silence qui observe l’agitation du monde.
Soyez dans la vision de ce qui EST.
Soyez dehors mais aussi soyez dedans ! Soyez pleinement conscient.
Hari om Tat sat



Jaya Yogacharya

Bibliographie :
« Voir, les enseignements d’un sorcier yaqui » de Carlos Castaneda, aux edts Folio.
« Les secrets de Siva » d’Osho Rajneesh, aux edts le voyage intérieur.
« Intuition » d’Osho, aux Edts Almasta.
« Kriya Yoga » de Paramhamsa Hariharananda, aux edts Dauphin.
Adaptation et commentaire de Jaya Yogacharya.

 

Get Adobe Flash player
 
 
FORUM DE L'ARTICLE

 
 
Articles connexes :
 
 


Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche



Copyright © CENTRE JAYA 2017
Réalisé avec SPIP
Centre Jaya 6 place de la liberté 97490 Sainte Clotilde
téléphone : 0262 73 04 00

facebook