• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@gmail.com

La paix intérieure

śānti शान्ति, la paix intérieure.

Résumé par les élèves de la conférence donnée par Jaya Yogācārya le 30/09/2002




Thème abordé : śānti शान्ति , la Paix Intérieure

Constat

Nous vivons une époque Rajasique (Rajas रजस्) voir les 3 guṇa गुण.
Le mental des hommes est excité par les sollicitations extérieures et la paix s’installe difficilement en eux. Les êtres humains peuvent réagir de différentes manières.

  • Soit la paix intérieure n’existe pas.
  • Soit c’est pour plus tard (à la retraite ou dans une autre vie).
  • Soit on s’épuise à la rechercher dans les différentes traditions sans la trouver car trop d’éparpillement.

Certains ne la souhaitent même pas (cela doit bien exister ! ).
Pour la plupart des gens, le seul fait de se retrouver seul pour se recentrer est une épreuve.

Comment y remédier ?.

La paix intérieure ne se trouve pas chez l’autre. Par contre l’aversion qu’on a de l’autre implique une absence de paix intérieure. Les grandes traditions prônent la non-dualité. C’est le fait de penser "dual" qui nous sépare de l’autre. Si les aversions et les relations duales sont abolies, la paix apparaît.

Technique

L’isolement peut être un outil pour atteindre la réalisation mais aussi un obstacle pour celui qui n’est pas prêt. Les huit piliers de l’Aṣṭāṅga yoga अष्टाङ्ग de Patañjali पतञ्जलि le confirme. Voir Aṣṭāṅga yoga. En effet, les huit piliers peuvent être scindés en deux parties :

première partie

  • Yama यम
  • Niyama नियम
  • Āsana आसन
  • Prāṇāyāma प्राणायाम
  • Pratyāhāra प्रत्याहार

dans la seconde

  • Dhāraṇā धारणा
  • Dhyāna ध्यान
  • Samādhi समाधि

La deuxième partie ne peut être atteinte qu’après avoir maitrisé la première qui permet la découverte de la paix intérieure dans le monde. Les yama et niyama impliquent une relation à l’extérieur où la paix du cœur s’obtient en apprenant à ne pas réagir à nos aversions sensorielles et idéologiques.

- Anecdote

Cette anecdote lors d’un séminaire avec Svāmī Sacchidānanda सच्चिदानन्द est révélatrice. Une personne, dérangée par les va-et-vient des étudiants dans le dortoir commun, pestait de ne pouvoir se centrer et donc de ne trouver la paix intérieure. Elle fit part au maître de son souhait de pouvoir s’isoler dans une chambre individuelle. Svāmī répondit que s’isoler dans une grotte quand on n’y est pas préparé entraîne l’effet inverse de l’effet escompté (réveiller donc le tigre dans sa tanière). Par contre vivre au milieu des autres avec les autres est instructif pour connaître ses réactions et donc les dépasser. Ouvrir son cœur aux autres implique donc śānti, la paix, l’apaisement émotionnel et mental.


- Petite histoire
En Inde au temps « lontan ». Un riche marchand ayant tout n’avait cependant pas l’essentiel (la paix intérieure). Il recherchait le maître qui l’instruirait. Un jour, un ami lui indique un Svāmī qui pourrait l’aider. Il se précipite donc chez le maître pour recevoir l’initiation. Celui-ci, établi dans l’omniprésence et sachant la venue du marchand, prévient une servante de secouer de la poussière avec son balai devant le riche marchand.
Ainsi, à l’arrivée du marchand chargé de cadeaux et impeccablement mis, la servante éparpille la poussière ce qui rend le marchand fou de rage. Comment une paria peut-elle déshonorer un homme riche comme lui. Il se présente tout de même aux pieds du maître qui ne lui accorde aucun regard et lui demande de se purifier à la rivière. Il le fait donc et revient aussitôt avec sa plus belle tenue. La servante, à son retour, reproduit le même scénario. Le marchand, malgré la présence du maître, a du mal à contenir sa rage. Le Svāmī suggère donc de reporter l’entrevue dans un an. Mais qu’est-ce un an dans une vie ?
Un an après, jour pour jour, même production, même réalisateur et même acteur. Mais cette fois-ci, le marchand n’éprouve qu’un certain ennui diffus vis-à-vis de la servante.
Ce qui fait tout de même dire au Svāmī à l’adresse du marchand : « à l’an prochain » .
L’année d’après, le marchand se présente avec ses cadeaux et son meilleur sourire, mais au lieu d’être acteur, il a enfin compris et n’est plus que spectateur de son propre film. Il en remercie la servante pour cet enseignement. Le Svāmī l’accueille enfin dans son ashram.

Jaya Yogācārya
Hari Om tat sat

©Centre Jaya de Yoga Vedanta Ile de la Réunion

Messages

  • Pour dompter le mental, on doit développer la bonne volonté de l’Amour universel envers tous et toutes choses. Tous sentiments négatifs ou d’identification avec les dualités de bon et de mauvais détruisent la paix du mental.

    Le mental s’éclaircit par la culture de la bienveillance, la gentillesse, le contentement et l’indifférence par rapport au vice. La stabilité du mental est aisément établie quand les sens supérieurs entrent en action.

    Om Shanti

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)