• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@gmail.com

Missive

Conférence donnée par Jaya yogācārya en cours de méditation le vendredi 11 dec 2020

L’année 2020 qui vient de se dérouler nous a mis à l’épreuve de bien des façons.
Contaminations, crise économique, perte de libertés, distanciations et tous les dommages collatéraux qu’ils entrainent - complications professionnelles, familiales, relationnelles, de santé - ont été finalement le lot, plus que d’habitude, d’un plus grand nombre de personnes.

« Plus que d’habitude », sous entend que notre société évoluée découvre des difficultés inédites mais aussi redécouvre certaines calamités souvent reléguées aux pays les plus démunis. Ces difficultés soudaines, par interdépendance, ne réduisent pas, bien au contraire, les maux déjà existants de ces derniers.

A cela, un certain nombre d’entre-vous ici présents, ont été touchés de plein fouet par le départ d’un proche à un âge plus ou moins jeune. La fréquence inhabituelle de ces départs dans notre entourage montre notre propre vieillissement et notre fragilité.
Il y a ceux qui partent, et il y a nous, qui restons !
Il y a ceux qui fléchissent et il y a nous, qui tenons !

1

Au-delà de la fragilité de notre carnation et de notre identification à elle, n’ oublions pas que la vie n’est que feu. La manifestation n’est que Śakti शक्ति.
Un feu auquel personne n’échappe, aussi bien dans son processus créateur que destructeur.
Ce feu est l’existence manifestée même, ce feu est l’espace-vérité, le temps-vérité de la manifestation.
La vérité de cette forme d’existence qu’est la nôtre se manifeste à nos yeux, partout, maintenant et ici.
L’absolu, le Cela métaphysique, infini, éternel est aussi en partie dans cette vérité manifestée et semble obéir en apparence au principe du début, du milieu et de la fin.
A notre échelle, la fin et le début ne sont nulle part ailleurs », nous dit le Tantra तन्त्र.

Le moment présent est le début, le milieu et la fin et le propre de l’existence manifestée est d’être neuve à chaque instant.
A chaque instant, derrière l’immuabilité de l’absolu, l’existence meurt et renaît.
A chaque instant, les choses rentrent dans un état manifesté ou reviennent dans un état de non-manifestation.

A l’image de l’absolu, chaque « espace-temps » de l’univers est infini, ultime et potentiel. Chaque point infinitésimal de l’Univers est potentiellement infini et transcendantal.

A chaque instant, tout peut éclater, disparaître, puis réémerger mais l’intervalle est si court que nous ne pouvons le percevoir.
C‘est pour cela que le Tantra dit que l’existence est neuve, l’existence est fraîche.
Il n’y a que nous dans cet univers qui ne sommes pas neufs ou avons du mal à l’être.
Nous traînons avec nous notre mémoire et cette dernière nous accable, nous fait courber l’échine.
Vivre nous épuise.
Nous semblons ne rien pouvoir tenir dans nos mains et l’existence des êtres chers s’écoule comme du sable entre nos doigts.
L’existence s’encombrerait-elle de souvenirs et imaginerait-elle un avenir ?

L’existence existe tout simplement. Et elle est totalement présente.

Le culte du passé occupe une grande partie en nous et l’avenir est une somme de supputations encore inexistantes. Pourtant nous y consacrons là encore, une grande part d’énergie. Rajneesh parlait de double hémorragie dans cette perte permanente de notre énergie soit vers le passé soit vers l’avenir.

En attendant, la vie est là et nous attend.
L’attitude tantrique consiste à n’avoir aucun intermédiaire entre vous et la vérité, aucune doctrine.
Elle consiste à expérimenter la vérité directement par vous-même par le biais de la manifestation afin d’accéder à ce qui la sous-tend.

Ouvrir son cœur et Être suffisamment là pour connaître Cela est l’attitude yoguique.

Plus vos interprétations seront nombreuses, moins vous aurez de chances de découvrir ce qui EST.
Cela, ce qui Est, c’est l’éternité de l’univers elle-même et qui existe sans la notion de temps.
Cela, ce qui Est, c’est l’infinité de l’univers elle-même et qui existe sans la notion d’espace.
La vérité englobe toutes les qualités et elle est sans limites.

L’univers est le Tout, et le Tout est la Conscience qui se manifeste ou non.

2

La vision yoguique, dans la quête de l’absolu, transcende le temps et l’espace qu’il considère comme n’étant que des vagues, des visages, des formes de la vérité. On
rejoint là les principes de la pensée quantique .
Votre vérité est sa propre évidence en étant le substrat profond de votre être, le substrat ultime de votre existence.

La difficulté pour l’être humain est d’ avoir accès au réel de façon directe.
La vérité pour le yogi est transcendantale. La réalité manifestée est l’outil de transcendance.

Chaque point infinitésimal de l’espace-temps est un point de transcendance potentiel pour accéder à la vérité de Cela, de l’absolu.

Pour le tantra, la seule condition requise pour connaître la vérité est l’intensité, une intensité totale de l’expérience de vivre en consacrant toute sa force vitale au minuscule instant présent.
Une telle concentration embrase, vous fait devenir un feu vivant.
Il est donc temps de cesser d’être tiède.
Cessez d’être tiède dans votre vie quotidienne, cessez d’être tiède dans votre pratique yoguique.

Cessez de vous suicider lentement en attendant la mort et sans vivre.
La jouissance de la vie doit être intense, c’est pour le tantra la voie qui mène à la vérité. Lorsque vous mangez, mangez ! Lorsque vous aimez, aimez !
Lorsque vous pleurez, pleurez...

Là, est la liberté ! Celle de se laisser aller à l’existence, de s’abandonner à la vie.
Là, est la liberté du yogi ! Ne pas avoir peur !

Souvent les merveilles de la vie sont dans les petites choses de l’existence.
Ce qui est petit peut devenir immense lorsque vous y pénétrez avec enthousiasme, avec dévotion, sans arrière pensée. Le Tout est dans toutes choses.
Le Tout est dans le Tout.

Vous pensiez que vous n’étiez pas là au début du monde, de ce monde ?
Mais l’Univers infini crée en ce moment précis ce monde et vous avez la chance d’être là. Vous êtes là à chaque instant de la création du monde et qui plus est, de votre propre monde.

Vous pensiez ne pas être là à sa destruction finale ?
Mais il disparaît déjà en ce moment précis. A chaque instant, l‘univers crée et détruit.
A chaque instant, il nait et il meurt. A chaque instant, votre monde crée et détruit, se crée et se détruit. Vivre intensément, c’est aussi mourir sans cesse à ce qui est passé et renaitre à ce qui est neuf. Vivre intensément l’instant présent, en étant à la fois observateur et acteur, vous permet d’accéder aux autres dimensions relatives et parallèles de ce monde, d’accéder aux autres mondes.

Le yogi doit naître éternellement en devenant omniprésent.
Lorsque la pensée quantique rejoint la pensée tantrique, le yogi crée en
permanence son monde et sa réalité dans ce champ universel infini et potentiel.

« Dans ce tout infini et potentiel, omni-pénétrant, omniscient, toute manifestation de la réalité peut être le point de référence d’un système de connaissances qui fonctionnera et aura sa place dans le monde », dit la physique quantique.

La diversité infinie des formes et des phénomènes est le trait fondamental de l’absolu lorsqu’il se manifeste.

5

Ce que les scientifiques quantiques appellent le champ des variantes est ce que les les yogis appellent depuis des milliers d’années la Prakṛti प्रकृति, la nature manifestée, phénoménale.
La supraconscience de l’absolu qui crée la Prakṛti en fait un champ informationnel qui contient toutes les possibilités événementielles, passées, présentes et futures, "matérialisables" ou pas. Tout est déjà là et disponible.

Ce champ est un principe organisé de l’information apte à déplacer la matière à travers l’espace et le temps et obéissant à la chaîne des causes et des effets.
Chacun de nous y avons accès.

Chacune de nos existences est un ensemble de ces variantes de cette multitude infinie de variantes. Notre existence s’est manifestée en fonction de nos choix, de nos actes, et la justification de notre manifestation, à savoir les intentions de nos parents, de nos ancêtres, et surtout l’ intention de l’univers à bien vouloir se manifester en nous.

Depuis des années, je m’évertue en yoga à vous démontrer la puissance de l’esprit sur la matière.
L’énergie mentale a cette capacité à illuminer un secteur de ce champ informationnel non matérialisé de la Prakṛti afin que vous puissiez agir sur votre existence, en façonnant, choisissant davantage le décor et la ligne de vie désirés.
Il est donc grand temps de formuler à cette Prakṛti votre intention d’un monde meilleur et plus joyeux, pour vous-même et pour les autres.

3

Ce sera donc votre lettre au Père Noël, votre missive, mais en aucun cas, la formulation ne relèvera d’un « Je voudrais », mais d’un
« J‘ai l’intention d’avoir un monde meilleur et plus heureux ».

Hari Om tat sat
Jaya yogacarya

Bibliographie :
- "Tantra " de Osho Rajneesh aux éditions "Le Voyage Intérieur".
- "L’ espace des variantes" de Vadim Zeland aux éditions Exergue.
- Adaptation et commentaire de Jaya yogācārya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)