• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@hotmail.com

Śaṅk Prakṣālana, le nettoyage des Intestins

Śaṅk Prakṣālana

Prakṣālana प्रक्षालन

- Préparatifs :

  1. Faire chauffer de l’eau salée (5 à 6 grammes par litre) Pratiquer à jeun le matin, un jour de repos. Pas d’autre pratique ce jour là. Boire un verre d’eau salée chaude (comme un potage)
  2. Exécuter les mouvements ci dessous
  3. Boire encore un verre d’eau, suivi par la série des mouvements. Boire en alternant eau/mouvements jusqu’à l’absorption de 6 verres à ce moment là, il faut aller à la selle. Normalement une première évacuation se produit. Si rien ne se passe dans un délai de 5 minutes, refaire les mouvements sans reprendre d’eau, puis retourner au WC. Si rien ne se passe (ce qui est rare) il faudra amorcer par un lavement habituel. Une fois que le siphon est amorcé, les premières selles sont passées, le reste suit. Se laver à l’eau l’anus après chaque passage à la selle si cela brûle à cause du sel, lubrifiez avec un peu d’huile.
  4. Boire à nouveau un verre d’eau salée, effectuer les mouvements puis retourner à la selle, et chaque fois il y aura évacuation. Poursuivre ainsi alternance Boire/mouvements/WC jusqu’à ce que l’eau sort soit aussi claire que celle qui rentre (environ 10 à 14 verres).
  5. Ne plus rien faire et aller aux toilettes dans l’heure qui suit pour éliminer le reste d’eau.

- Après.

Manger au plus tôt une demi-heure après l’exercice et au plus tard 1 heure après la fin.
Ne pas laisser le tube digestif vide pendant plus dune heure.
Le premier repas sera composé de riz blanc (pas de riz complet), cuit à l’eau (pas au lait), et le riz doit être très cuit. Il peut être accompagné de carottes bien cuites. Ajouter une bonne noisette de beurre. Le riz peut être remplacé par une bouillie de froment ou d’avoine, ou par des pâtes et du fromage râpé.
Pendant les 24 heures qui suivent l’exercice, ne pas prendre de laitages, boissons acides, fruits, légumes crus.
Ne pas boire avant le premier repas, puis ensuite, boire de l’eau ou des infusions légères.
Faire cet exercice au maximum 1 fois par mois ou une moyenne de 2 à 4 fois par an. (à conseiller en cas de constipation)

- Les exercices :

Postures :

  • Debout bras tirés au dessus de la tête, flexion sur le coté droit puis gauche.
  • Demi torsion vertébrale debout- début droite
  • Cobra sur les orteils, bras tendus, tête tournée à droite puis à gauche
  • Torsion de la colonne, accroupi, un genou relevé, on commence par le genou droit

Cette description peut être consultée plus en détail notamment en ce qui concerne les postures dans le livre de André Van Lysebeth : "Je perfectionne mon Yoga".

Messages

  • Bonjour,

    Je suis une femme de 57 ans ayant fait quelques jeûnes au cours de ma vie dont un de 22 jours et un autre il y a deux an d’une durée de 23 jours. (jeûnes à l’eau seulement)

    J’ai effectué le nettoyage de mes intestins selon la méthode suggéré en mélangeant 6g de sel marin par litre d’eau.

    J’ai aussi fait les exercices proposés et cela a fonctionné sauf que le liquide expulsé n’est jamais venu clair comme l’eau que je buvais. L’eau est devenue plutôt jaune, même assez foncé, particulièrement vers la fin et cela commençait à chauffer. Se pourrait-il que de la bile provenant du foie ait commencée à être drainée par ce processus.

    Les quantités absorbées furent 10 litres d’eau sur une période de 10 heures. Y a-t-il des contre-indications à prendre autant d’eau ? J’ai continué car j’espérais voir finalement le liquide ressortir de la même couleur que l’eau que je buvais.

    Merci à l’avance

    Lison

    • Le Shankprakshalana ne nécessite absolument pas de boire 10 litres d’eau pendant 10 heures.C’est beaucoup trop et trop long.
      12 à 14 verres d’eau suffisent, à raison de 5 verres par litres,3 litres maximun.
      Quant à la durée de l’exercice, 2 heures suffisent si l’évacuation est facile, 3 à 4 h si vous devez rajouter des douches rectales et sarvangasana.
      Si vous prenez trop de temps pendant les exercices et dans les toilettes, les sphincters ne peuvent restés ouverts(pylore) et le siphon ne s’ammorcera pas facilement.
      Cela reste de l’eau salée, son absorption en grosse quantité n’est pas sans danger pour les gens qui ont des problèmes circulatoires ou des problèmes de rétention d’eau.
      Quant à l’eau qui doir sortir, c’est une image biensur quant à sa clarté, toutefois, on arrive effectivement à obtenir une eau claire lègèrement teintée. Il se peut en effet, que la vésicule ait été drainée dans votre cas.
      courage et discernement pour une autre tentative... dans un trimestre, pas avant...
      Hari om
      Jaya

    • Bonjour,

      Je vais vous faire part de mon expérience, si ça peut aider quelqu’un, tant mieux :

      Après plus d’une semaine de constipation, (j’étais mal, fatiguée, ballonnée, avec des boutons douloureux sur le visage, et vraiment pas dans mon assiette) ma prof de yoga m’a suggéré de faire shank prakshalana (je pratique jala neti et ocasionnellement vamana dhauti : on m’a enseigné ces exercices yogiques en Inde au cours d’un stage).

      Sa suggestion est tombée à point et m’a évité d’avoir encore le ventre plein en espérant que forlax finisse par agir ou que j’aille me faire masser les intestins, bref... Elle m’a donné la procédure sur papier, avec aussi toutes les infos sur les étapes telles qu’elles se déroulent dans le corps entre l’estomac et le côlon, la nécessité de nettoyer les intestins, les raisons de le faire et les causes d’échec.

      J’ai commencé à jeun en fin de matinée. Pas génial au début, parce que les 3 premiers verres sont restés dans l’estomac, et le 4eme m’a fait vomir, donc je me suis dit que c’était loupé et j’ai commencé à boire de l’eau minérale (ça donne super soif l’eau salée). Et puis j’ai voulu réessayer, donc j’ai poursuivi les verres d’eau salée + exercices (ça passait mieux que la première fois) et puis finalement comme je n’allais toujours pas à la selle, j’ai amorcé le siphon sans penser que ça allait marcher.

      Plus de 2 heures après le début de l’expérience, j’ai enfin commencé à déféquer, d’abord un peu dur, puis très vite c’est devenu comme une diarrhée marron jaune, et puis après encore plusieurs verres, c’était bien de l’eau qui passait, teintée et avec des éléments (de plus en plus petits) mais de l’eau... qui est finalement devenue très claire en fin d’exercice, plus de 6 heures après le début. J’ai quand même pris mon temps, je n’ai pas toujours enchainé les verres juste après les exercices ou le passage aux WC, et j’ai bu de l’eau minérale et même du thé vert entre deux (qui sont ressortis aussitôt).

      Le plus étonnant a été pour moi de constater la quantité de graines de kiwi et de peaux de tomates mes intestins gardaient en stock. Je suis aussi contente de n’avoir pas mangé de viande depuis plusieurs mois, ça a sûrement rendu le décrassage plus facile (à aucun moment l’eau ne s’est écoulée noire ou foncée).

      Moins d’une heure après la fin de l’exercice, j’ai mangé du riz trop cuit avec des carottes, et je n’avais pas de beurre mais j’ai mis plein d’huile d’olive, je pense que c’est la même chose. Je suis retournée à la selle (pour de l’eau) plusieurs fois après avoir cessé d’avaler de l’eau et encore deux fois après le repas (de l’eau encore).

      Je me sens fatiguée, mais vraiment plus légère. Aussi, et pas génial, l’eau salée a vraiment irrité mon anus (bien que je me sois rincée et hydratée à la vaseline chaque fois) donc j’étais très contente de trouver de la mitosyl chez moi (crème pour érythème fessier du bébé). Autre truc pas génial : j’ai l’impression d’avoir les jambes gonflées comme quand il fait trop chaud ou quand j’ai passé la journée assise, à cause de l’excès de sel, donc non, ça n’est pas bon en effet.

      Je compte boire beaucoup d’eau et me reminéraliser dans les jours prochains (pourquoi pas avec des sels de réhydratation ?) Je pense renouveler l’expérience le mois prochain, si je suis encore constipée ou si j’ai envie de voir si je peux y arriver en moins longtemps, en 2 heures ça serait bien, pour la prochaine fois.

      Voilà.

      C.

    • Bonjour à tous,

      j’ai fait un nettoyage des intestins il y a trois jours et ça me fait le plus grand bien comme à chaque fois.
      mais j’ai un souci inattendu : j’ai une infection vaginale qui s’est déclarée j’ai bien peur de devoir prendre des antibiotiques et le fait que ma flore intestinale soit encore en train de se reformer m’inquiète. je ne sais pas quoi faire. avez vous un avis là dessus ? si oui merci de le partager avec moi.
      passez une agréable soirée ou une belle journée.
      merci d’avance.
      k.

  • J’ai vu cette vidéo qui m’a mieux fait comprendre les enchaînements.
    Merci pour votre site qui est dans mes favoris...

    http://www.affiliatemarketerstoolbox.net/golf/video/FKPNBUd_up4

    Voir en ligne : Vidéo de SHANK PRAKSHALANA

  • Bonjour
    On était deux à essayer le nettoyage des intestins. merci pour les conseilles :)
    Moi personnellement tout c’est bien passe. Même si mon celle est reste presque noir, mais je n’osait continuer a boire de l’eau salée, après avoir bu trois litres d’eau. Et du du toute façon, mon celle était complètement liquide, alors je pense que j’étais rince.
    Mais mon copain n’ai pas eue des effet, mais de la nausée. Que ce que peut causer cela ? es ce par ce que il était trop stressé pendant les exercices ?
    Il avait la nausée déjà après le première verre.
    cordialement la danoise :)

    • Déjà, c’est bien d’avoir le courage de le faire. Toutefois, il vaut mieux l’entreprendre la première fois avec un guide qui puisse dans le soin vous corriger. C’est une technique qui
      demande d’être dans un endroit calme avec un mental et un corps détendus. Toute crispation intérieure ne sera qu’une entrave à l’exercice.
      Lorsque la personne éprouve des nausées :
      soit, le sphincter le pylore n’est pas ouvert, l’eau reste donc dans l’estomac,
      soit, il s’est ouvert et refermé, car la personne reste trop longtemps aux toilettes.
      Dans ce cas là, refaire les exercices avant de reprendre de l’eau salée.

      Si le siphon ne s’amorce pas, c’est à dire si l’eau ne s’évacue pas par l’anus, il faut réaliser une inversion du corps , sarvangasana, après les quatre exercices habituels, afin de suspendre momentanément les organes digestifs dans la cavité abdominale, ce qui les masse et les libère de leur ptôse quotidienne. Cela dégagera leur tension et leur rétraction.
      Si l’envie d’aller aux toilettes ne s’amorce toujours pas, il conviendrait de rajouter ensuite, soit un lavement avec une petite poire à lavement (pharmacie) soit réaliser une douche rectale (jet de douche tiède dans l’anus), afin que le siphon s’amorce une bonne fois pour toute.

      Réduire le sel dans votre alimentation pendant quelques jours après le soin.
      Shankprakshalana peut être fait 3 à 4 fois par an pour une bonne hygiène du colon.

      Courage à vous pour la prochaine fois
      hari om
      Jaya

  • Sank praksalana, le nettoyage des intestins
    est-ce autorisé pour la maladie de crohn ?
    Merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.