• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@hotmail.com

Brahman

Qui est il ?

Brahman est le dieu absolu pour le vedanta. C’est une notion indéfinissable. Il occupe la place la plus élevée. Brahman est l’espace, l’univers entier avec ces milliards de galaxie et c’est même bien plus que cela.

Brahman est le thème central de presque tous les upanishad. Il est un principe indescriptible, omniscient, omniprésent, absolu, qui est sans commencement et sans fin, qui est dans tout et qui est aussi la cause de tout.
C’est un être incompréhensible à l’intellect ordinaire. C’est un être mystérieux, totalement hors de portée de toutes les activités sensorielles de tout effort de raisonnement.

« Impérissable est le Seigneur, comme les milliers d’étincelles du brasier, les innombrables êtres viennent de Lui et retournent à Lui »
Mundaka Upanishad

Il est incompréhensible même à presque tous les dieux. La Kena Upanisad expose ce fait et semble définir une certaine hiérarchie des dieux suivant leur degrés d’approche vis à vis du brahman :

    • Les 3 principaux dieux après leur grande victoire se réjouissait d’être les plus grands
    • Brahman se présente alors à eux.
    • Agni (dieu du feu) ne peut brûler ce que le Brahman produit (un brin d’herbe en l’occurrence).
    • Vayu dieu du vent ne peut emporter ce qu’il dépose (toujours le brin d’herbe).
    • Le brahman s’esquiva devant Indra (le roi des dieux) qui ne pu que constater avec l’aide d’Uma la suprématie du Brahman.

D’ailleurs Victor Hugo a composé un poème dont le titre est révélateur : « Suprématie » (La légende des siècles ). Ce poème est une reformulation de la Kena Upanisad mais avec le génie propre à ce grand écrivain.

Comment l’atteindre ?

Le Vedanta pour atteindre le brahman requiert :

  • de la discipline
  • la pureté de l’esprit
  • la maîtrise des sens
  • le conseil d’un être réalisé

D’ailleurs La Mundaka Upanishad suggère :
« Pour recourir à cette Connaissance il faut te rendre auprès d’un maître expert en écriture saintes mais aussi fermement établi en Brahman »

C’est d’ailleurs une des définitions du mot Upanishad ; les upanishads font parti des textes fondamentaux du véda.

Il est grand et mystérieux presque incommunicable excepté par une expérience personnelle et une découverte intérieure.

Les paradoxes de Brahman

Brahman est souvent décrit dans les Upanishad comme le principe éternel, l’unité derrière la multiplicité ou encore le principe liant. Mais il est aussi décrit comme :

  • l’un et le multiple
  • le fini et l’infini
  • le centre et la périphérie
  • le caché aussi bien que le manifesté
  • ou encore n’importe qu’elle chose que l’on peut concevoir mais aussi bien plus que cela.

N’est ce pas une des définitions du Yoga de lier les contraires pour aller au delà ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.