• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@hotmail.com

Dhriti , la patience ...




LES OBSERVANCES



Yamas et Niyamas

Toute pratique spirituelle, quelle qu’elle soit, exige à la base l’observance de qualités morales.

Dans le Raja yoga, les Yamas et les Niyamas sont les deux premières étapes.
Elles sont des observances que nous devrions pratiquer envers les autres et envers soi-même.

Ces qualités sont :
pour les Yamas :

- non violence,

- Véracité,

- honnêteté,

- contrôle des sens,

- non convoitise,

pour les Niyamas :

- pureté,

- contentement,

- austérités,

- étude de soi,

- lâcher-prise.

Ces observances sont développées dans l’article "les Sutras de Patanjali" voir menu Raja Yoga.

A ces qualités, il faut ajouter la patience, la joie, la gaîté et la ténacité.

DHRITI, La Patience

Qu’est-ce que la patience ?
Que veut dire patience dans notre société ?

Swamiji, Sri Satchidananda de Madras prenait,pour nous faire comprendre cette qualité, l’image de l’individu devant les feux de circulation dans la ville.


- Si au vert on peut passer, au rouge il faut attendre.
Mais attendre dans quelle attitude ?
Quels sont les problèmes que l’on occulte au nom de la patience ?

Elle n’est en tout cas pas pour les faibles, ni pour les passifs, et ne signifie pas résignation, ni sous-estimation de notre courage.

Si les sages ont fait l’éloge de la patience, c’est bien parce qu’elle est au contraire l’expression d’une grande force et d’une grande liberté, et c’est ce qui peut nous donner l’occasion de reconnaître la présence divine.
La Vigilance nous sera alors nécessaire dans notre relation étroite à la discipline.

Dhriti, est une qualité qui émerge, vient de l’intérieur.

Il ne s’agit pas de considérer la patience comme un lot de vengeance ou un moyen de consolation . Quand on cultive la patience, on éprouve du respect, et l’on utilise le temps comme un outil à sa propre construction.

La patience peut donner à notre vie des tournures que nous n’avions pas prévues.
La pratique yoguique avec patience finit par révéler des secrets.
On finit par devenir ce que l’on est. On ne peut pas forcer les fruits de la méditation, c’est un joyau qui vient de l’intérieur.
La patience est pour celui qui a la foi.
C’est une ascèse en elle-même, comme l’attention.
La pratique avec patience, dit Jaya Yogacharya finit par couler en vous.


hari om tat sat

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.