• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@hotmail.com

Trois catégories d’hommes ...

Trois catégories d’hommes ...



résumé de la conférence donnée par Jaya et Maheswari le 10/11/02



La perte d’un être cher est le moment de réajuster le sens de la vie et d’essayer de diminuer la peur que la mort peut susciter en nous.
La société actuelle crée un monde à la fois de plaisir et de chaos, alors que nous devrions cultiver des qualités nobles telles l’endurance, la patience, la persévérance et la force intérieure.

Pourquoi donc chercher la paix intérieure puisque nous allons mourir un jour ?
Pourquoi ne pas user des plaisirs de ce monde ?
Il existe trois catégories d’hommes :


- Ceux qui n’ont d’intérêt pour aucune discipline, qui n’ont pas même conscience que cela existe. Ils n’ont aucune notion de ce que sont l’effort, la servitude, l’éveil ou la connaissance et recréent sans cesse un monde qui oscille entre bonheur et souffrance.


- Ceux qui se débattent entre les deux rives et sont dans l’effort, dans une sadhana...

- Ceux qui ont déjà traversé et sont sur l’autre rive. Ceux-là n’ont plus de mental, plus d’ego, ils sont dans l’état de Sat-Chit-Ananda.


L’identification à ce qui est matériel est un obstacle à la progression spirituelle. La première catégorie d’homme croit au bonheur que ce monde lui apporte et rend hommage à son ego. L’ignorance est le monde de cet homme.
Nous devons apprendre à séparer le pur de l’impur et aller à l’essentiel parce que l’ignorance précipite le sublime dans la médiocrité.

L’éducation telle qu’elle est donnée aux enfants peut être un deuxième obstacle.
Nous leur offrons le maximum de biens matériels mais ne nous leur donnons la possibilité de cultiver l’endurance, la persévérance ou la force intérieure.

Le monde est tel qu’on le voit : ce qu’il importe de faire, c’est de constater que la souffrance est universelle et de mettre sur cette souffrance un enseignement.
L’enseignement du Védanta peut encore s’appliquer à l’heure actuelle : son message central est la dissolution de l’ego et l’affirmation de l’atman en chacun
Notre attitude, notre vision du monde font ressortir la dualité du monde manifesté.
L’enseignement du Védanta peut modifier cette vision du monde.
Cependant, la quête ne doit pas être solitaire, car notre mental peut modifier cet enseignement et nous risquons l’épuisement à "consommer" de la spiritualité.
N’oublions pas la chance qui nous est offerte d’être accompagnés dans cette voie par un guide spirituel. (voir Swami Satchidananda.

Hari Om Tat Sat

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.