• 6 place de la liberté, 97490 Sainte Clotilde
  • +262 262 73 04 00
  • centrejayayoga@hotmail.com

Les Asanas, la légende

La Légende

D’après les anciens textes des Purânas, le Dieu Shiva serait à l’origine de l’enseignement des postures aux hommes.
Le Dieu avait choisi dans un endroit désert, selon la légende bien connue, une excavation de rochers au pied de laquelle venaient mourrir les vagues de l’océan. C’est là qu’il donnait ses leçons à son épouse Parvati.
Il advint alors qu’un poisson écouta l’enseignement, attiré par le son mélodieux des paroles de Shiva.
Une transformation si puissante s’opéra en lui sous la seule puissance de ces directives qu’il se trouva changé en homme.
Cette transformation lui valut le nom de Matsyendra "le poisson fait homme".

la doctrine indiscrètement apprise fut enseignée de bouche à oreille et transmise au cours des générations à des instructeurs et des maîtres.

Que veut dire la légende ?

Que la nature personnifiée par le Dieu Shiva, enseigne aux hommes réceptifs à ses lois, les moyens de s’élever de l’animal à l’homme.
Le nombre de 8400 000 postures illustre le principe qu’il y a autant de postures que d’êtres vivants.
Dans les textes plus récents comme le "Hatha Yoga Pradipika", on en recense 84000 dont 84 grandes postures et variations sont les plus effectives.
12 d’entre elles sont incontournables et 3 sont royales.

  • Sirshasana (posture sur la tête)
  • Sarvangasana ( posture sur les épaules)
  • Paschimottanasana (posture de la pince)

La pratique des Asanas n’est pas une simple gymnastique mécanique et il est important de mettre son esprit à l’écoute de réalités plus subtiles.

Rétablir l’équilibre du corps et du mental par les moyens naturels du hatha-yoga permet aux forces de la Nature d’opérer leur travail de régénération.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.